Jumelage au Liban 
L’ENSV-FVI mène ce jumelage en tant que pays leader de ce projet, en consortium avec les services vétérinaires italiens. Ce jumelage est destiné à renforcer les capacités des services vétérinaire et de sécurité sanitaire des aliments du ministère de l’agriculture du Liban. Il a débuté le 1er octobre 2018 et durera jusqu’à fin 2020. Ce projet comprend trois axes de développement :

1) Révision et amélioration de la législation dans les domaines de la santé publique vétérinaire ;

2) Renforcement des capacités institutionnelles, administratives et techniques des services vétérinaires ;

3) Amélioration de la communication et de la visibilité des actions des services vétérinaires vis-à-vis du grand public et des autres interlocuteurs.

Son budget est de 1,85 million d’euros.

En savoir plus : http://www.euvs-lb.net/

Poules

PEFFAG – Projet d’établissement des fondamentaux de la filière avicole en Guinée

L’Agence française pour le développement (AFD) prévoit d’apporter, sur 4 ans, une subvention de 15 millions d’euros pour le financement d’un appui au développement de la filière avicole en Guinée. L’objectif est de contribuer à la sécurité et souveraineté alimentaire en Guinée par l’établissement des bases de l’aviculture. L’élevage constitue en effet la deuxième activité du secteur rural après l’agriculture. Le secteur procure des revenus et produits alimentaires à plus de 30 % de la population rurale. Aussi le développement de la filière avicole constitue l’une des priorités du gouvernement, énoncée dans le Plan national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN).

L’AFD a sollicité l’ENSV-FVI pour la réalisation de missions concernant principalement l’environnement sanitaire de la filière aviaire et l’évaluation et la mise sous assurance qualité des laboratoires dédiés, pour un budget d’environ 700 000 euros.

Le projet se focalisera sur 2 sous-filières :

1) La production traditionnelle de poulet (« poulet villageois »), principalement développée en milieu rural ;

2) La production semi-intensive d’œufs de consommation, le plus souvent développée en milieu péri-urbain.

BTSF (better training for safer food)

Ces formations, financées par l’Union européenne (UE), s’adressent principalement au personnel des autorités compétentes des États membres participant aux activités de contrôle officiel, mais aussi aux pays tiers, pour améliorer leurs connaissances des exigences de l’UE en matière d’importation. Elles sont destinées à actualiser le savoir des participants sur le droit communautaire et contribuent ainsi à ce que les contrôles soient effectués de manière standardisée, objective et adéquate. Cela protège non seulement le consommateur, mais aussi les entreprises, puisque cela renforce leur crédibilité sur le plan sanitaire et leur évite des distorsions de concurrence.

En partenariat avec des bureaux d’études, l’ENSV-FVI est associé à six programmes BTSF concernant l’ESB, les PIF, HACCP… ainsi qu’à un BTSF World (PPA, codex alimentarius…).

PROFAS-C+  Algérie

1 – « Appui à la mise en place d’un dispositif de formation des vétérinaires officiels de la Direction des Services Vétérinaires  (DSV) »

Ce projet a été initié en novembre 2016 avec un partenariat FVI-ENSV. Il est cofinancé par l’Ambassade de France et le Ministère de l’agriculture algérien. La DSV a ainsi pu finaliser des mallettes pédagogiques et organiser des formations de formateurs sur les 4 thématiques suivantes : surveillance de contaminants, inspection en abattoir, alertes en santé animale et pouvoir de police judiciaire et administrative.

Fin 2018, environ 60 % des activités prévues ont été réalisées. Ce projet s’est terminé fin 2019, et est en attente d’une prolongation via un nouvel AMI (appel à manifestation d’intérêt).

2 – « Appui à la mise en œuvre d’un dispositif de traçabilité des données de contrôle des services vétérinaires et des animaux »

Ce projet d’appui à la mise en place d’un système d’information vétérinaire algérien (SIVA) et d’un système d’identification pérenne et généralisée (IPG) du cheptel bovin, initié en août 2017 et cofinancé par l’Ambassade de France et le Ministère de l’agriculture algérien, s’inscrit dans la continuité des actions conduites lors des jumelages menés de juillet 2014 à juillet 2016.

Plusieurs missions ont été réalisées pour développer différentes fonctionnalités du SIVA, avant d’initier des phases de test en sites pilotes. Par ailleurs, une mission a été réalisée pour permettre la prise en charge aussi précocement que possible de l’enregistrement des bovins d’élevage importés par les vétérinaires responsables des stations de quarantaine.

La démultiplication des sessions de formation sur le terrain a également été lancée.

Arabie Saoudite

La France a signé 2 conventions avec ce pays en mai et septembre 2018, pour un appui aux laboratoires ; l’une avec le ministère de l’Environnement, de l’Eau et de l’Agriculture (MEWA), l’autre avec la Saudi Food and Drug Authority (SFDA) d’autre part. Les premières missions ont débuté en 2019.

  • Avec le MEWA, l’action de l’ENSV-FVI est ciblée sur les stratégies, support technique, mise sous qualité, développement d’activités de référence pour les laboratoires de santé animale ;
  • Avec la SFDA, l’action de l’ENSV-FVI  se concentre sur le développement d’activités de référence et les appuis techniques aux laboratoires de sécurité sanitaire des aliments.