Le mot du président

Pourquoi l’ENSV-FVI répond aux questions du monde moderne ?

Nourrir le monde est la raison d’être de très nombreux métiers sur notre planète. D’abord en quantité, pour que chacun ait au minimum une ration de subsistance. Cela signifie que la quantité d’acides aminés nécessaires à la survie de l’espèce humaine soit suffisante. Mais aussi la qualité : l’absence de maladies spécifiques est indispensable. Santé et nutrition doivent aller de pair : les alertes contradictoires sont nombreuses à travers le monde d’un continent à l’autre.

L’ENSV-FVI répond à ces questions essentielles sur l’avenir de l’humanité. Les experts français sont à la disposition des pays qui ont une vraie préoccupation concernant leur avenir dans le domaine de la nutrition. L’expertise française, issue des écoles vétérinaires, est réputée pour son excellence et son sérieux. C’est donc un atout d’influence parmi les plus importants sur la planète.

Pourquoi suis-je fier d’être le président de la Commission internationale de l’ENSV-FVI ?

Issu d’un milieu familial partie prenante dans l’enseignement vétérinaire, je suis très fier d’être président d’une instance dont la compétence est reconnue. Alors Ministre de la Coopération en 1995, j’ai toujours pris soin de mettre en tête de mes préoccupations le développement équitable, c’est-à-dire justement partagé entre les zones urbaines et rurales. Le développement exprimé par un taux de croissance global par pays est une tromperie. Ce qui est essentiel c’est la manière dont il est réparti pour que les hommes soient traités avec équité et justice. Au-delà de la santé animale et de la santé humaine, il en va d’une politique conjointe de santé globale. L’animal est à la fois contributeur de la santé humaine, et en même temps porteur de germes nocifs et d’épidémies. Le vétérinaire est le serviteur inlassable, à l’échelle mondiale, de la santé et du bien-être humain et animal.

Jacques Godfrain

From our President

Why ENSV-FVI answers the concerns of this world?

Feeding the world is the purpose for many jobs on our planet. First in quantity, so that everyone has at least a subsistence ration. This means that the amount of amino acids needed for the survival of the human species is sufficient. But also quality: the absence of specific diseases is essential. Health and nutrition must go hand in hand: conflicting alerts are numerous across the world from one continent to another.

ENSV-FVI answers these essential questions about the future of humanity. The French experts are at the disposal of countries that have a real concern about their future in the field of nutrition. French expertise, from veterinary schools, is renowned for its excellence and seriousness. It is therefore an asset of influence of great importance across the planet.

Why am I proud to be the President of the International Commission of ENSV-FVI?

Coming from a family background involved in veterinary education, I am very proud to be the president of a body whose competence is recognized. When I was Minister of Cooperation in 1995, I have always put first the fair development, that is to say, fairly shared between urban and rural areas. The development expressed by an overall growth rate by country is a deception. What is essential is how it is distributed so that men are treated with fairness and justice. Beyond animal health and human health, the challenge is a joint global health policy. The animal is both a contributor to human health, and at the same time carries harmful germs and epidemics. The veterinarian is the tireless global servant of human and animal health and well-being.

Jacques Godfrain