Un nouveau projet de formation et de sensibilisation pour le renforcement de compétences des vétérinaires et techniciens de la filière avicole.

A new training and awareness-raising project to strengthen the skills of veterinarians and technicians in the poultry sector.

« Chicken health project » est un projet de deux ans financé par l’Ambassade de France en Éthiopie et auprès de l’Union Africaine, coordonné par l’ENSV-FVI (Vetagro Sup). Il vise à renforcer la coopération vétérinaire déjà initiée entre l’école vétérinaire française de Toulouse (ENVT), le laboratoire CEVA santé animale et le collège vétérinaire éthiopien de Bishoftu (CVMA), pour en élargir le champ à l’ensemble de la chaîne de valeur, de la fourche à la fourchette, de l’alimentation animale à la commercialisation des produits alimentaires, en soutenant les capacités locales d’analyses des laboratoires.

“Chicken health project” is a two-year project funded by the French Embassy in Ethiopia, within the African Union, coordinated by ENSV-FVI (Vetagro Sup). It aims to strengthen the veterinary cooperation already initiated between the French veterinary school of Toulouse (ENVT), the CEVA animal health laboratory and the Ethiopian veterinary college of Bishoftu (CVMA), in order to extend the scope to the entire chain of value, from farm to fork, from feed to marketing of food products, by supporting local laboratory analysis capacities.

Le niveau d’exigence sanitaire et de technicité de la filière avicole requiert en effet le développement de compétences spécifiques et le renforcement de capacités des vétérinaires, des techniciens et des laboratoires publics/privés. Pour atteindre cet objectif, la démarche adoptée est de mettre en place différents types de formation continue et de sensibilisation des formateurs ou des professionnels dans l’ensemble de la filière avicole.

Après quelques mois de retard, lié aux conditions sanitaires et sécuritaires, les activités reprennent et s’enchainent, grâce à l’implication de tous les partenaires éthiopiens et français :

  • des missions d’identification ont été réalisées début mars par des spécialistes de l’ingénierie pédagogique (Pauline Michel, ENVT), de l’alimentation animale (Samuel Roulleau, Mg2Mix) et des analyses vétérinaires (Dominique Gauthier, Adilva),
  • une visite d’études d’une délégation éthiopienne de CVMA a eu lieu fin mars à Paris, au ministère de l’agriculture et de l’alimentation et à l’Institut Pasteur, mais aussi à Toulouse et à Libourne afin de consolider et d’officialiser le partenariat académique par la signature d’un accord-cadre entre CVMA et l’ENVT,
  • l’organisation par CVMA et par l’Ambassade de France en Éthiopie, le 21 avril dernier à Bishoftu, d’une conférence sur le thème One Health dans le cadre de la célébration des 125 ans de la coopération éthio-française.

Cette conférence fut l’occasion de réunir des acteurs clés de la gestion intégrée des maladies tels que Patrick Bastiaensen (Bureau régional de l’OIE, Nairobi Kenya), Mohammed I. Abdikadir (Bureau OMS, Ethiopie) et, à distance, avec les interventions de de Jean-Luc Angot (MAA, France pour l’initiative Prezode et le One Health High level Expert Panel) et de Jean-Luc Guérin (ENVT) donnant une hauteur de vue et un cadre international au projet.

Les représentants ministères éthiopiens de l’agriculture, dont le secrétaire d’état, Dr. Fikru Regassa et de l’Enseignement supérieur ont réitéré leur vif intérêt pour le projet, en mentionnant la filière volaille et la formation continue des équipes académiques comme des priorités du gouvernement éthiopien.